Les établissements sportifs, toujours fermés, connaissent aujourd’hui des difficultés économiques importantes. Les salles sont vides mais les charges, elles, ne disparaissent pas. 

Cette période de latence peut cependant être une opportunité pour se réinventer.  Adopter une démarche écologique peut en effet aider les salles de sport à réduire leurs factures d’eau et d’énergie tout en affichant des valeurs fortes.

Mais, la vraie bonne nouvelle est l’opportunité pour les salles de sport de recourir aux primes CEE (Certificats d’Economie d’Energie) pour financer en grande partie (voire entièrement) ce tournant écologique.


Les CEE, comment ça marche ?

Les CEE, comment ça marche ?

Contrairement à de nombreuses aides, les CEE ne sont pas une aide financée par l’Etat. Ce dispositif s’appuie sur le principe du « pollueur payeur ». Ainsi, de grosses entreprises (fournisseurs d’énergie et de gaz, de fioul domestique, de chaleur et de froid, et distributeurs de carburants), appelées “obligés”, sont soumises à des obligations d’économies d’énergie.

Pour répondre à cet impératif, les entreprises doivent obtenir des certificats d’économie d’énergie (CEE). Pour cela, les « obligés » peuvent, entre autres, inciter d’autres acteurs nationaux à réduire leur consommation d’énergie en leur proposant des primes pour leurs actions.

C’est cette possibilité qui est intéressante pour les salles de sport. Car, non seulement les salles de sport peuvent profiter des primes CEE versées par les entreprises « obligées »; mais ces aides sont plus élevées que dans d’autres secteurs

Prenons un exemple que nous connaissons bien : les pommeaux HYDRAO. Lorsqu’une salle de sport investit dans un pommeau de douche HYDRAO, elle reçoit 48€. C’est 4 fois plus que la prime CEE pour les hôtels (seulement 12€) ! 

Pour soutenir les salles de sport, HYDRAO s’engage même cette année à leur fournir des pommeaux 100% remboursés : grâce aux mécanismes des CEE, le coût de l’équipement des pommeaux HYDRAO sera entièrement pris en charge.


Pourquoi les primes CEE sont plus élevées pour les salles de sport ?

Pourquoi les primes CEE sont plus élevées pour les salles de sport ?

Les primes CEE dépendent de la quantité d’énergie économisée. Il peut donc paraître étonnant que pour un même produit les hôtels et les salles de sport ne perçoivent pas la même prime.

Pourtant l’explication est simple. Dans une salle de sport, le même pommeau de douche sera utilisé plusieurs fois dans la journée alors que dans les hôtels, les douches ne serviront que lorsque la chambre sera réservée, soit environ 1 jour sur 2.

Ainsi un même pommeau de douche permettra bien plus d’économies d’eau et d’énergie dans une salle de sport que dans un hôtel. Les primes CEE sont donc bien plus importantes.


Mais comment profiter en général des primes CEE ?

Mais comment profiter en général des primes CEE ?

Ces aides sont réservées aux entreprises et particuliers localisés en France métropolitaine. La première étape consiste à vérifier l’éligibilité des travaux aux CEE. 

Il faut ensuite vérifier si vous avez déjà bénéficié des primes CEE pour le même produit. Ainsi, si les salles de sport peuvent bénéficier de primes CEE pour l’achat de pommeaux de douches écologiques, il n’est possible de le faire que tous les 6 ans, car l’Etat considère que la durée de vie d’un pommeau de douche est de 6 ans

C’est pourquoi, quel que soit le produit dans lequel vous souhaitez investir, il est important de se pencher sur la qualité de celui-ci. En effet, si le produit ne tient pas dans le temps, il faudra réinvestir à nouveau, mais, cette fois, sans le coup de pouce des CEE.

Si ces conditions sont remplies, toute entreprise peut alors faire une demande de dossier CEE. Il faut savoir que l’entreprise bénéficiaire ne peut pas déposer le dossier en son nom. Elle devra se faire accompagner soit par son fournisseur, soit par l’entreprise obligée qui lui versera la prime, soit par un une entreprise mandataire qui œuvre au nom d’un obligé.

L’entreprise bénéficiaire n’a alors qu’à transmettre à la personne concernée les documents nécessaires (factures, attestation sur honneur, attestation de travaux, …) et lancer les travaux d’installations. Rien de plus !

Il ne vous reste plus qu’à faire le pas et décider quels seront vos futurs investissements écologiques ! Comment refuser un coup de pouce qui vous aide dès aujourd’hui à réduire vos factures de demain ?

Pour en savoir plus

(Visited 47 times, 1 visits today)